Le Bien Fondé du Captage et du Stockage de Carbone

Science & technologie

La technologie de captage et de stockage du carbone (CCS) est destinée à devenir une technique   fondamentale dans la gestion des risques liés au changement climatique.C’est la raison pour laquelle ExxonMobil travaille au développement de nouvelles technologies de captage du dioxyde du carbone (CO2).

ExxonMobil n’est toutefois pas seul à penser que le CCS est essentiel ; des chercheurs scientifiques et des décideurs politiques de premier plan partagent ce point de vue.Cet article vous permettra d’en savoir plus et   découvrir pourquoi  ces scientifiques pensent que la technologie de captage du carbone est si importante pour nous aider à relever les risques liés au changement climatique.

Le CCS nous permet de nous diriger vers  l’Accord de Paris

Adopté par 195 pays au cours de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques de 2015, l’Accord de Paris a pour objectif de limiter la hausse moyenne de la température mondiale à moins de 2 degrés Celsius au-dessus des niveaux préindustriels. D’après l’analyse du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) sur laquelle sont basés les objectifs de l’Accord de Paris, un portefeuille(1) de solutions incluant le CCS(2) est nécessaire pour atteindre cet objectif.

 Un déploiement à grande échelle

Le CCS est l’une des rares technologies mises au point par l’être humain capable de stabiliser(3)les émissions mondiales. Le Dr Julio Friedmann(4) anticipe que, lorsque le CCS sera complètement développé, il pourra capter jusqu’à 20 %(5) des émissions mondiales de carbone. Certaines de ces émissions pourraient être stockées dans le sous-sol de façon sûre. D’autres pourraient être transformées en produits commerciaux.

Au-delà de la neutralité carbone

Comme le Dr Friedmann, le Dr Jennifer Wilcox est également partisan d’une approche basée sur un portefeuille de solutions. Selon elle, les technologies à fort rendement énergétique comme les lampes DEL peuvent permettre d’éviter de nouvelles émissions de dioxyde de carbone.

De la même façon, des solutions pouvant être déployées à grande échelle comme la bioénergie avec le captage de carbone et le captage atmosphérique direct – chacun associé à un stockage permanent – pourraient permettre d’atteindre des émissions négatives en supprimant le COde l’atmosphère(6). Les émissions négatives représentent un scénario selon lequel les molécules préexistantes de COsont extraites de l’atmosphère. C’est une étape supplémentaire au-delà de la neutralité carbone qui maintient un apport net zéro aux niveaux actuels de CO2.

 Ce n’est pas la solution ultime

En fait, le CCS n’est pas le remède miracle. Le Dr Sally Benson(7) qui supervise une recherche révolutionnaire en matière de captage et de stockage, souligne que, pour atteindre les objectifs de la conférence mondiale, il faudra utiliser toutes les approches possibles y compris les énergies renouvelables et le CCS.

Il est temps d’agir

Plusieurs pays, y compris les États-Unis, le Japon et la Norvège, sont déjà en train de développer ou d’exploiter des sites CCS grandeur nature. Il reste beaucoup à faire mais comme indiqué(8) par l’Agence internationale de l’énergie, une des organisations mondiales majeures en matière de politique énergétique, les objectifs climatiques ne seront pas atteints sans le CCS.

 Le déploiement est nécessaire

ExxonMobil a une participation directe dans plus d’un cinquième de la capacité mondiale de captage du carbone et nous cherchons activement à accroître cette participation.

Nous sommes déjà associés à FuelCell Energy Inc. to pour développer des technologies de captage de COen utilisant des piles à combustible à carbonate, à Global Thermostat pour développer un système qui aspire le COdirectement dans l’air et à d’autres partenaires pour créer le site pionnier de Sleipner CCS en Norvège, qui a capté et stocké 20 millions tonnes de COdepuis 1996.

Regardez notre film ici pour découvrir le fonctionnement du captage et stockage du carbone.

Sources et autres lectures :

  1. Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat
  2. Global CCS Institute
  3. Issues in Science and Technology
  4. Breakthrough Dialogues
  5. Third Way
  6. Dr Jennifer Wilson sur TED
  7. CNN
  8. Global CCS Institute
Tags:   accord de ParisAgence internationale de l’énergieBrad Pagecaptage et stockage du carboneCCSCommission européenneConférence des nations unies sur les changements climatiquesDr Fatih BirolDr Jennifer WilcoxDr Julio FriedmannDr Sally BensonEUGroupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climatneutralité carboneréduction des émissions
Tu pourrais aussi aimer

Explore plus