Sleipner : Une Solution Innovante De Stockage Du Carbone Sous La Mer

Science & technologie

« Sans la technologie de captage et de stockage du carbone (CCS), il serait pratiquement impossible d’atteindre les objectifs mondiaux pour le climat. »(1)

Dr Fatih Birol, Directeur exécutif de l’Agence internationale de l’énergie

L’importance de la technologie CCS est aujourd’hui largement reconnue par la communauté internationale. Cependant, son déploiement à grande échelle nécessite des solutions de grande ampleur pour répondre à deux défis : comment capter ledioxyde de carbone  et comment le stocker. 

Au large de la mer du Nord, ExxonMobil travaille en partenariat avec l’opérateur Equinor et d’autres acteurs sur une solution de stockage du carbone qui a déjà permis de collecter plus de 20 millions de tonnes de CO2(2) depuis 1996. Lors de sa mise en service, Sleipner  était la première installation CCS au monde capable de stocker le CO2 capté dans un réservoir salin profond situé à 800 m(3) sous la mer. Regardez notre courte vidéo pour découvrir le fonctionnement de cette solution :

Tout d’abord, le CO2 est extrait du gaz naturel puisé depuis le champ gazier de Sleipner Ouest sous la plateforme. Le gaz de ce champ possède une teneur particulièrement élevée en CO2 (environ 9 % (3) ). Le CO2 est isolé sur la plateforme offshore à l’aide d’un processus d’épuration à l’amine. 

Une solution d’amine absorbe le CO2 présent dans le gaz naturel, et permet de l’isoler. Le mélange d’amines et de CO2 est chauffé pour séparer les deux substances afin de créer un flux de CO2 pur. Mais que faire de ce carbonesur une plateforme isolée au beau milieu de la mer ? 

Nous avons creusé pour trouver la réponse et avons décidé de renvoyer le CO2capté sur la plateforme Sleipner vers les fonds marins, où il pourrait être stocké dans un réservoir salin profond.

CO2 Carbon Storage in Sleipner Norway

La zone de Sleipner présentait les conditions idéales pour installer un réservoir salin. La grande formation de grès située sous la plateforme comprend un fond rocheux solide capable d’accueillir des volumes importants de CO2. L’arbre de forage de la plateforme Sleipner A permettait d’installer une conduite acheminant le CO2 jusqu’à l’aquifère.

L’un des principaux défis du projet consistait à gérer le panache de CO2 accumulé dans la formation rocheuse au fil du temps, afin de s’assurer qu’il resterait bien dans le réservoir sans aucune possibilité de s’en échapper. Pour cela, des études de surveillance sismique ont été réalisées sur la zone à des intervalles réguliers. Ces études ont montré que le panache reste bien piégé dans la formation rocheuse et que son volume augmente à mesure que le CO2 est injecté.

Les solutions de stockage du carbone à grande échelle comme le réservoir salin de Sleipner montrent que la technologie CCS peut aider le secteur à atteindre les objectifs mondiaux pour le climat. Toutefois, l’appui d’un cadre juridique  favorable est également important. Les taxes novatrices sur les émissions de carbone en Norvège (lancées en 1991) ont contribué au développement de l’étude de faisabilité pour le projet de technologie CCS à Sleipner. 

Grâce à des projets comme celui de Sleipner, ExxonMobil a capté, depuis 1970, plus de CO2 que n’importe quelle autre entreprise. Cliquez sur ce lien pour en savoir plus sur la technologie CCS et les partenariats développés pour capter le carbone et réduire les émissions de CO2.

Sources :

  1. Agence internationale de l’énergie
  2. Equinor
  3. Global CCS Institute
Tags:   Agence internationale de l’énergiecaptage et stockage du carboneCCSDr. Fatih Birolgaz naturelmer du NordNorvègeSleipnerStockage du carbone
Tu pourrais aussi aimer

Explore plus