Le Concorde Tire sa Révérence

Actualité

Le 2 mars 2019 a marqué le 50anniversaire du vol inaugural du Concorde. Ce jour-là en 1969, cet avion de ligne supersonique franco-anglais a volé 27 minutes, pour un premier voyage signant le début d’une période de 34 ans dans le ciel. Alimenté par des turboréacteurs Rolls-Royce Snecma Olympus 593, le Concorde transportait les passagers entre Londres et New York en environ la moitié du temps nécessaire aux avions de ligne conventionnels de sa génération, avec un temps de vol transatlantique d’environ trois heures et demie.

Pour célébrer le 50e anniversaire du Concorde, le 2 mars les visiteurs de l’aéroport de Manchester ont eu la chance de voir le légendaire et innovant « nez basculant » reprendre vie le temps d’une révérence. Pour les admirateurs de cet avion, il s’agissait d’un événement d’exception, rendu possible par un groupe de préservation bénévole appelé Heritage Concorde, avec l’aide d’un don de fluide hydraulique par ExxonMobil.

Le nez basculant innovant et légendaire du ConcordeLe « nez basculant » légendaire et innovant du Concorde.

Le nez long et fin du Concorde constituait une part importante de l’aérodynamisme de l’avion, qui lui permettait d’atteindre des vitesses supersoniques. Cependant, en raison de sa forme inhabituelle, le nez devait également pouvoir être ajusté mécaniquement. Le système hydraulique permettait d’abaisser le nez au décollage et à l’atterrissage pour offrir au pilote une meilleure visibilité, et de le relever pendant le vol afin d’optimiser l’aérodynamisme de l’avion.

Au cours de ses 34 ans de service, le fluide hydraulique aviation Exxon M2-V a été utilisé pour le fonctionnement du nez basculant du Concorde, et ExxonMobil a eu le plaisir de pouvoir fournir à nouveau ce même produit. Heritage Concorde a utilisé ce don pour réactiver les nez basculants de certains des Concordes exposés au Royaume-Uni : au Musée de Brooklands, au Musée Impérial de la Guerre de Duxford, à l’aéroport de Manchester et également en France, au Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget.

Au cours de ses 34 ans de service, le fluide hydraulique d’aviation Exxon M2-V a été utilisé pour le fonctionnement du nez basculant du Concorde.Au cours de ses 34 ans de service, le fluide hydraulique d’aviation Exxon M2-V a été utilisé pour le fonctionnement du nez basculant du Concorde.

« ExxonMobil est ravie de participer à la préservation de l’histoire en fournissant le fluide hydraulique d’origine de cet avion légendaire », déclare Pamela Skaufel, directrice des lubrifiants aviation et marine d’ExxonMobil. «Notre engagement continu en faveur des technologies et de l’innovation nous permettra de continuer à fournir des produits de haute qualité à nos clients, aujourd’hui comme demain. »

Tags:   50e anniversaire du ConcordeConcordefluide hydraulique d’aviation M2-VHeritage Concordeinnovationnez basculantPamela SkaufelRolls-Royce Snecma Olympus 593vol supersonique
Tu pourrais aussi aimer

Explore plus