Power Forward : vers une éradication totale du paludisme

Citoyenneté

En Afrique sub-saharienne, la frontière séparant la victoire de la défaite peut être aussi fine qu’une moustiquaire.

Atai Okokon, pharmacienne et experte de la santé publique dans son pays natal au Nigeria, connaît les efforts à faire pour combattre le paludisme. Elle a aussi observé la façon dont la maladie se répand aveuglément, jusqu’à son propre fils, Tomiwa.

« Le paludisme n’épargne personne », a déclaré Atai, qui a obtenu son diplôme de santé publique à l’Université d’Oxford. « Je suis pharmacienne et j’en sais beaucoup sur le paludisme, mais mon fils a malgré tout contracté cette maladie. »

Aujourd’hui, Tomiwa est un garçon en pleine croissance qui a survécu à cette maladie après une semaine d’hospitalisation et un programme de transfusion sanguine intensif. Mais dans un pays qui représente environ 30 % du total des cas de paludisme en Afrique, le travail qu’Atai mène pour éliminer la maladie est loin d’être achevé.

Atai reste cependant optimiste sur l’éradication du paludisme, une conviction qui est née des récentes baisses de cas signalés à l’échelle mondiale. Entre 2010 et 2015, les cas paludisme ont chuté de 21 % dans le monde, et le taux de mortalité infantile lié au paludisme a chuté de 35 %, selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

Au Nigeria, les organisations comme l’Organisation Mondiale de la Santé et les donateurs de la Malaria Initiative du Président des Etats Unis d’Amérique ont été essentiels pour aider le gouvernement du Nigeria à réduire les cas de paludisme, ainsi que les collaborations avec le secteur privé et les associations locales.

À Abuja, capitale du pays, une partie de ce programme de sensibilisation repose sur le partenariat entre ExxonMobil, la National Basketball Association et Africare, organisation à but non lucratif dédiée au développement sur le continent africain. Le programme, baptisé Power Forward, utilise la popularité du basket pour sensibiliser des lycéens, garçons comme filles, aux questions de santé publique. Dans un pays où le chômage des jeunes est de 25 %, le programme fait également la promotion d’initiatives menées par des jeunes.

« Le sport peut vous apprendre le goût du succès et la déception de la défaite », déclare Atai. « Mais il ne s’agit pas uniquement de sport. Il s’agit de discipline, de persévérance et de ténacité. Tout cela permet de poser les fondations nécessaires pour réussir dans la vie. »

Lancé en 2011, Power Forward milite pour la prévention du paludisme grâce à la distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticide longue durée, la promotion de l’intérêt du diagnostic de la maladie et le contrôle des conditions attirant les moustiques.

La prévention du paludisme et la mise en place de ces trois actions peuvent sembler peu évidentes, mais pour le Dr. Orode Doherty, pédiatre, spécialiste de santé publique et Directeur national d’Africare, partenaire du programme Power Forward chargé de sa mise en œuvre, il existe un lien clair entre les deux.

« Les participants s’engagent dans un sport où ils peuvent voir leurs héros et des personnes qui ont réussi », déclare-t-elle. « Les professionnels insistent auprès des enfants sur le fait qu’il ne s’agit pas que de sport. Il s’agit de discipline, d’intégrité, de comportement éthique, de travail d’équipe et d’attention aux personnes qui vous entourent. Tous ces éléments sont nécessaires pour se développer en tant que leaders et champions de santé publique. »

Atai, chercheuse boursière d’ExxonMobil en santé à l’Université d’Oxford, s’est adressée aux 120 étudiants au cours de la cérémonie de remise de diplôme 2017 à l’automne dernier.

« On apprend de ses échecs et ils vous tirent vers le succès », a déclaré Atai en faisant le lien entre ce à quoi ces étudiants sont confrontés sur le terrain et dans la vie quotidienne. « Cependant, le succès se mesure au nombre de vies qui se sont améliorées grâce à vous. »

Quant à Atai, un simple regard à son fils, Tomiwa lui rappelle à la fois un grand succès et un risque évité de justesse.

Atai Okokon

Tags:   paludismePower Forward
Vous pourriez aussi aimer

En savoir plus