Des Panneaux Solaires Tout Chauds

Science & technologie

L’image classique que nous avons des panneaux solaires montre des rangées de rectangles bleus scintillant dans la lumière du soleil. Cependant, dans les faits, les panneaux solaires sont exposés à toutes les intempéries, 365 jours par an et souvent pendant 25 ans ou plus.

En fonction de leur emplacement, ces panneaux peuvent être exposés de temps en temps à des pluies fines. Ou bien ils peuvent être mis à mal par des orages, de la grêle, de la neige, des bourrasques ou du gel. Sans oublier les fortes températures liées au soleil !

Comment alors protéger les panneaux solaires contre des décennies d’exposition aux aléas de la météo ? La solution proposée par ExxonMobil est de les cuire dans notre résine d’éthylène vinyle acétate (EVA) – Escorene Ultra – spécialement conçue et développée pour les panneaux solaires.

Un panneau solaire est constitué de plusieurs couches, comme un jeu de cartes. Les cellules photovoltaïques constituent le cœur du panneau. Fabriquées à partir de feuilles très fines de silicone, ces cellules très fragiles transforment la lumière du soleil en électricité. Toutefois, pour qu’elles puissent fonctionner, les cellules photovoltaïques doivent être étanchéifiées et protégées des intempéries.

La plupart des composants d’un panneau sont des conducteurs d’électricité. Par conséquent, le premier objectif d’Escorene Ultra est de maintenir l’étanchéité des panneaux. Pour permettre aux panneaux de fonctionner plus de 25 ans, Escorene doit également être résistant.

Pour renforcer les panneaux, la résine a été conçue pour avoir des qualités adhésives. Pendant la fabrication, le panneau est cuit dans un four sous vide pour favoriser l’adhésion de la résine aux panneaux et l’étanchéité des cellules photovoltaïques.

Pour permettre que le maximum de lumière du soleil traverse la couche protectrice des cellules photovoltaïques, Escorene Ultra doit être solide et très transparente. « C’est là que notre technologie entre en jeu », explique Linda van den Bossche, conseillère mondiale pour les films de polymère, à l’usine d’ExxonMobil d’Anvers. « La conception spécifique de nos molécules de polymère, tout comme le niveau et le type de comonomère nous permettent d’avoir un produit d’une très grande clarté. »

ExxonMobil fabrique des copolymères d’éthylène vinyle acétate depuis 1979 et a commencé a développé l’Escorene pour une utilisation sur les panneaux solaires au cours des années 90. Cette résine a démontré sa résistance et sa solidité face aux intempéries. « L’utilisation d’Escorene EVA en tant qu’agent de protection  est une technologie qui a fait ses preuves », déclare Linda. « Elle a été prouvée pendant  la durée de vie réelle d’un panneau, c’est à dire plus de 25 ans. »

« Étant donné la faible absorption de lumière et la faible interférence en terme de réflectance de la couche d’Escorene Ultra, la perte de lumière solaire et donc la perte d’énergie sont minimales », explique Michael De Ketele, responsable du service d’ingénierie des procédés et d’assurance qualité de l’usine.

« Par conséquent, alors que les cellules photovoltaïques sont protégées contre les intempéries, le soleil continue à y rayonner. »

Tags:   énergie renouvelableEscorene UltraEVALinda van den BosscheMichael De KetelePanneaux solairespolymères avancésusine de polymère d’Anvers
Tu pourrais aussi aimer

Explore plus