Les innovateurs qui réduisent les émissions de méthane

Les innovateurs qui réduisent les émissions
de méthane

Aujourd’hui, le gaz naturel et le méthane peuvent sembler indissociables. Après tout, le méthane est le composant le plus important du gaz naturel.

Bien que le gaz naturel joue un rôle essentiel dans la vie moderne en permettant de réduire les émissions par rapport au charbon, les fuites imprévues de méthane dans l’atmosphère peuvent avoir un impact sur le changement climatique.

ExxonMobil s’efforce de relever le double défi de la société qui est de: fournir l’énergie dont le monde a besoin tout en atténuant les risques liés au changement climatique.

scroll down arrow

Continuer

A travers sa mission visant à relever le double défi de la société, ExxonMobil a entrepris des efforts sans précédent pour réduire les émissions de méthane de ses activités Amont. Il s’agit d’une initiative qui demande beaucoup de moyens. Le travail est laborieux et la réussite dépend de la recherche, du test et du développement des dernières technologies. Cette initiative repose sur une équipe d’experts et les solutions qu’ils trouvent, peuvent être utiles à d’autres pour faire face à leurs propres fuites de méthane.

ExxonMobil peut compter sur une équipe d’experts en détection du méthane dans le bassin permien, un grand bassin sédimentaire qui s’étend de l’ouest du Texas au sud-est du Nouveau-Mexique. Voici leur histoire.

Clara Benavides

Lead, Air Compliance Group, Permian Basin

play button pause button

Heather Child

Lead, Air Compliance Group, Permian Basin

play button pause button

Matt Kolesar

Chief Environmental Scientist

play button pause button

opening quote opening quote opening quote C’est plus qu’un simple travail, c’est un engagement personnel. Je peux voir la façon dont nous conduisons nos opérations et comment nous gérons nos émissions de méthane. Je suis fier de travailler pour une entreprise qui a repoussé les limites et a pris cela au sérieux.

Chaque jour, les employés d’ExxonMobil cherchent des moyens pour réduire les émissions de méthane de nos activités Amont. L’ensemble de l’entreprise et de l’industrie partagent cet objectif commun.

Chaque jour, les employés d’ExxonMobil cherchent des moyens pour réduire les émissions de méthane de nos activités Amont. L’ensemble de l’entreprise et de l’industrie partagent cet objectif commun.

Le travail comprend:

  • Etre les premiers à proposer des mesures volontaires qui vont au-delà des réglementations actuelles

  • Réaliser des inspections de fuites et des campagnes de réparation sur le

  • Mettre à niveau les équipements existants tout au long de la chaîne d’approvisionnement

  • Mettre en place les informations les plus récentes lors de la conception de nouvelles installations pour réduire les émissions

  • Travailler avec de nouveaux fournisseurs de technologies pour trouver des solutions innovantes

  • Traiter du très grand volume de données pour mieux évaluer les procédures de travail standard

Matt Kolesar

Chief Environmental Scientist

play button pause button
0

Réduction de 15% des émissions de méthane de l’entreprise par rapport aux niveaux de 2016.

Le défi

Le défi

La reprise du développement de schiste de la dernière décennie a transformé le paysage énergétique américain, en particulier dans les Appalaches, l’ouest du Texas et le Nouveau-Mexique. Tout cela est possible grâce à un large réseau de plateformes de forage, de pipelines et d’installations de stockage et de traitement couvrant des milliers de kilomètres.

Ces terrains, comme le bassin permien au Texas et le Nouveau-Mexique, font partie des régions les plus reculées des États-Unis. Ils sont peu peuplés, poussiéreux et frappés par un vent et une chaleur incessants. Il n’est pas simple de détecter une fuite de méthane dans ces conditions, sur un territoire aussi vaste.

Le méthane est également inodore et incolore. En cas de fuite, il n’y a qu’un petit nombre de molécules de méthane pour le volume d’air environnant. Une rafale de vent peut facilement disperser ces molécules et dissimuler la source.

À ce jour, les programmes et réglementations volontaires (lorsqu’ils existent) dépendent des inspecteurs munis de caméras de détection de méthane spécialisées qui visitent régulièrement chaque site pour diriger les caméras vers chaque source potentielle. Pour améliorer ce processus de surveillance long et souvent complexe d’un point de vue logistique, ExxonMobil a testé des drones, des aéronefs et même des satellites. La société a également installé des capteurs sur certaines infrastructures au sol, captant beaucoup de données afin de permettre aux analystes d’enquêter sur les fuites de méthane.

L’amélioration des moyens permettant de détecter et de réparer les fuites plus rapidement nécessite non seulement des efforts humains, en matériel informatique et des logiciels, mais aussi de la patience.

play button pause button

Heather Child

Lead, Air Compliance Group, Permian Basin

opening quote opening quote opening quote C’est un sujet crutial et nous avons un rôle à jouer. Je pense vraiment qu’il est important d’être un bon voisin. Nous gérons de nombreux enjeux environnementaux et les progrès en termes d’émisisions de methane auquels je contribue peuvent être appliquables à toute l’industrie.

Une vue du terrain

La technologie

Actuellement, il existe une seule solution capable de résoudre les fuites involontaires de méthane, mais plus il y a d’outils disponibles et de personnes impliquées, plus il est facile de déterminer ce qui fonctionne.

L’une des étapes les plus importantes pour relever un tel défi consiste à réunir des personnes extérieures. C’est pourquoi ExxonMobil a travaillé de manière proactive avec des entreprises technologiques tierces qui développent de nouvelles façons de cibler les émissions de méthane.

Des nouveaux appareils d’imagerie connectés à des drones et à des aéronefs aux capteurs sophistiqués fixés et montés sur l’infrastructure sur le terrain, les avancées technologiques ajoutent de nouveaux solutions à la boîte à outils de détection de méthane. Les données, lorsqu’elles sont analysées, permettent de réagir plus rapidement aux fuites involontaires et de mieux comprendre les programmes de maintenance des équipements.

play button pause button

Matt Kolesar

Chief Environmental Scientist

play button pause button

Matt Kolesar

Chief Environmental Scientist

0 K

23 000 enquêtes de fuite volontaires sur plus de 5,2 millions de composants sur plus de 9 500 sites depuis le lancement du programme volontaire de réduction du méthane

Heather Child

Lead, Air Compliance Group, Permian Basin

play button pause button

ExxonMobil continue de mettre en place des solutions innovantes et teste aujourd’hui de nouvelles technologies avec les parties prenantes du secteur. Plus précisément, l’entreprise participe à une nouvelle étude appelée Project Falcon, un programme pilote visant à tester et mettre en œuvre une surveillance continue et économique des émissions de méthane. En utilisant des capteurs pour surveiller l’infrastructure au sol, les équipes peuvent ensuite localiser les émissions et les fuites.

Avec Project Falcon, certaines installations de production et de traitement de gaz naturel seront entourées de ces capteurs, ce qui déclencherait une alerte afin que le personnel puisse être envoyé à cet endroit spécifique pour limiter le problème.

On pourrait comparée cette technologie à de la recherche d’aiguilles dans une botte de foin avec un aimant, plutôt que d’innombrables tentatives avec les doigts uniquement.

Matt Kolesar

Chief Environmental Scientist

play button pause button

opening quote opening quote opening quote Je travaille dans cette industrie depuis près de 30 ans et c’est de loin le poste le plus gratifiant que j’ai occupé. Dans une raffinerie, nous avions des systèmes pour détecter les fuites, mais cela se trouvait dans une installation dense dans une zone confinée. Essayer de faire la même chose dans les zones vastes de l’Amont, c’est complètement différent.

L’engagement de la société

Pour cela, il faut du temps, des moyens humains et financiers. Il faut du leadership, du dévouement et de la conviction pour trouver une solution possible. ExxonMobil a adopté tous ces éléments pour réduire les émissions de méthane dans nos activités non conventionnelles aux États-Unis.

Entre 2016 et 2020, la société a éliminé plus de 67 000 000 tonnes de méthane de ses activités non conventionnelles aux États-Unis. Pour ce faire, nous avons notamment déployé la détection volontaire des fuites, amélioré nos opérations, mis à niveau nos anciens équipements, formé les employés et investi dans les technologies.

Lorsque les réglementations du gouvernement fédéral ont été assouplies ou éliminées en 2020, ExxonMobil a continué et amélioré son approche de réduction des émissions de méthane. Et la société pense que les avancées en matière de réduction des émissions de méthane dans les opérations pourraient être appliquées à d’autres producteurs, quelle que soit leur taille.

Les efforts d’ExxonMobil se poursuivront avec de nouvelles technologies potentielles et des salariés impliqués à réduire les émissions de méthane dans nos activités. Cela afin de relever le double défi de la société consistant à fournir l’énergie dont le monde a besoin tout en atténuant les risques liés au changement climatique.

play button pause button

Heather Child

Lead, Air Compliance Group, Permian Basin

Explore More